Сайт содержит материалы 18+
Share on vk
Share on facebook
Share on odnoklassniki
Share on twitter
Share on linkedin
Share on google
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email

EXÉCUTION DU JOUR Selon Oleg Loginov. 2 août. EXÉCUTION D’ÉTIENNE DOLE

Поделитесь записью
Share on vk
Share on facebook
Share on odnoklassniki
Share on twitter
Share on google
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

EXÉCUTION DU JOUR

Selon Oleg Loginov.

2 août

EXÉCUTION D’ÉTIENNE DOLET

Le 2 août 1546, Étienne Dolet, écrivain, poète, éditeur, humaniste et philologue français, fut exécuté à Paris.

On ne sait pas si Dolét doit être classé parmi les représentants du protestantisme ou parmi les défenseurs du rationalisme anti-chrétien, mais il a été accusé d’athéisme, et ses opinions peuvent être qualifiées d’humanistes.

Même pendant ses études à la faculté de droit de l’Université de Toulouse, il s’est fortement exprimé publiquement et dans des épigrammes qui ont marché sur les mains, contre les autorités municipales, flagellant leur fanatisme religieux. Il est emprisonné pour la première fois, puis exilé en 1534 par décret du Parlement de la ville de Toulouse. En 1535, il arriva à Lyon complètement malade; les soins médicaux lui furent prodigués, apparemment par François Rabelais, alors médecin de l’hôpital de la ville. Après quoi ils se sont liés d’amitié.

Louis Charles Bombled. «Rabelais dans l’Imprimerie d’Étienne Dolet»

Étienne Fonda alors à Lyon une Imprimerie où il imprima les écrits d’auteurs antiques, ses œuvres philologiques et philosophiques, ainsi que les œuvres d’autres humanistes. Par exemple, il a publié deux livres du roman de Rabelais «Gargantua et Pantagruel» sans modifications de l’auteur, adoucissant le ton accusatif de l’œuvre, à cause de quoi la relation entre Rabelais et Dolet s’est détériorée. Bientôt, Étienne attira la colère de ses confrères envieux, qui lui firent porter Plainte pour la publication de l’ouvrage religieux Cato christianus.

Curieusement, les vues épris de liberté étaient plus terribles pour les autorités françaises que pour les infractions pénales. Le 31 décembre 1536, Étienne Dolet commet le meurtre involontaire du peintre Lyonnais qui l’a attaqué. Il a été jugé à Paris et il a exercé sa propre défense. Le meurtre de Dolé a été pardonné. Le 19 février 1537, il est gracié par François Ier, grâce à l’intervention de sa sœur Marguerite de Navarre.

Mais, lorsque, en 1544, Dolet a été arrêté pour hérésie et envoyé à Paris pour la cour du Parlement, personne ne l’a défendu. Le procès a duré deux ans et Étienne était en prison pendant tout ce temps. Là, il a écrit sa Dernière œuvre poétique: «Cantique d’Estienne Dolet prisonnier à la conciergerie de Paris sur sa désolation et sur sa consolation, 1546. En fin de compte, pour la publication de livres interdits et pour l’impiété, il a été condamné à l’exécution.

Peinture De Léon Bailly. «Exécution D’Étienne Dolet».

Étienne Dolet a été publiquement brûlé sur la place Maubert à Paris, près de la Cathédrale notre-dame de Paris, et ses cendres ont été dispersées par le vent.

Statue d’Étienne Dolet sur la place Maubert. 1899

Une statue en bronze d’Étienne Dolet a été installée sur le site de son exécution, place Maubert à Paris et inaugurée le 19 mai 1889. Elle était l’image d’un humaniste debout les mains liées et d’une presse à imprimer à ses pieds. En bas se trouvait une phrase qu’il aurait prononcée en Latin avant de mourir: «Non dolet ipse dolet, SED pia turba dolet». Ce monument a été détruit et refondu par les nazis lors de l’occupation de Paris en 1942.

* Les textes de Wikipedia et d’autres ressources en ligne ont été utilisés.

* Traduit par dictionnaire électronique. Le texte original en russe et bien plus encore sur le sujet criminel peuvent être sélectionnés sur la page principale du site — http://crimerecords.info/

Оставьте отзыв