Сайт содержит материалы 18+
Share on vk
Share on facebook
Share on odnoklassniki
Share on twitter
Share on linkedin
Share on google
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email

EXÉCUTION DU JOUR Selon Oleg Loginov. 17 juillet. EXÉCUTION DE CHARLOTTE DE CORDÉE

Поделитесь записью
Share on vk
Share on facebook
Share on odnoklassniki
Share on twitter
Share on google
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

EXÉCUTION DU JOUR

Selon Oleg Loginov.

17 juillet

EXÉCUTION DE CHARLOTTE DE CORDÉE

Julian Russell Story. «Charlotte Corday». (1889)

Charlotte de cordée a payé sa vie pour avoir poignardé l’un des chefs les plus assoiffés de sang de la révolution française, Jean-Paul Marat, le 13 juillet 1793. Pendant dix jours, Korda n’a pas vécu jusqu’à son 25e anniversaire. Elle était l’héritière d’une bonne famille normande, bien que appauvrie, d’Armon, arrière-petite-fille du grand dramaturge pierre corneille. Son dégoût pour le terrorisme a poussé à son crime, et son choix en tant que victime est tombé sur Marat après avoir lu le journal qu’il a publié «Ami du peuple», où il a été dit que pour la victoire finale de la révolution, il était nécessaire d’exécuter 200 mille personnes supplémentaires.

Marat passait la plus grande partie de la journée dans le bain, il soulageait l’eczéma qui le tourmentait. Pour entrer dans son appartement, Charlotte a dit qu’elle voulait transmettre des informations sur un complot contre-révolutionnaire. Les tyrans et les révolutionnaires tombaient régulièrement sur ce stratagème, Marat ne faisait pas exception. Et il a reçu un coup de poignard dans le cœur.

Смерть Марата-4

Jean Joseph Werts. «Meurtre De Marat». (1880).

Elle n’a pas essayé de fuir. Il est jugé le 17 juillet 1793.

«J’ai tué un méchant pour sauver des centaines de milliers d’âmes innocentes», a — t-elle déclaré au tribunal.

Après ce sacrilège, elle fut condamnée à mort le même jour et envoyée à la guillotine.

James Edwin McConnell. «Murder Most Foul»

Détail sur les dernières heures de la vie de Charlotte Corday dans ses souvenirs racontée par le bourreau Sanson. Selon lui, il n’a pas rencontré un tel courage chez les condamnés à mort depuis l’exécution de de la Barra en 1766. Tout le chemin de la conciergerie au lieu de l’exécution, Charlotte se tenait dans un chariot, refusant de s’asseoir. Lorsque Sanson, se levant, a caché la guillotine de corde, elle lui a demandé de s’éloigner, car elle n’avait jamais vu cette structure auparavant.

Alors que Charlotte montait courageusement et dignement sur l’échafaud, un cri du député Adam Lux retentit de la foule:

Elle est supérieure à Brutus!

Cette déclaration publique s’est soldée par la perte de la tête de La même hyolène.

Charlotte Corday est exécutée le 17 juillet 1793 sur la place de la République. Certains témoins de l & apos; exécution ont affirmé que le charpentier qui avait aidé à installer la guillotine ce jour-là avait pris la tête coupée de Charlotte et l & apos; avait frappée au visage. Dans le journal «révolutions de Paris» (Revolutions de Paris) est apparu une Note condamnant cet acte. Le bourreau Sanson a jugé nécessaire de publier un message dans le journal que «ce n’est pas lui qui l’a fait, ni même son Assistant, mais un certain charpentier, saisi d’un enthousiasme sans précédent, le charpentier a reconnu sa culpabilité».

Article sur «la Mort de Marat».

* Les textes de Wikipedia et d’autres ressources en ligne ont été utilisés.

* Traduit par dictionnaire électronique. Le texte original en russe et bien plus encore sur le sujet criminel peuvent être sélectionnés sur la page principale du site — http://crimerecords.info/

Оставьте отзыв